Thomas Cock

Posts Tagged ‘purgatoire’

Tous les chemins mènent au paradis…

In Uncategorized on 25/11/2010 at 9:38

Bus 737 purgatoire!

Mes valises, tout ce que j’aurais emporté dans cette petite mort, … Pas d’âme sœur, seul dans mon couple, quelques bouquins, des chemises, des pantalons, des jeans plus exactement, yeah des jeans, des pulls de coton, cols en V comme vedette, victoire, vespéral, vendredi, vomi, vilain, et vices… des shorts à carreaux, un maillot, une veste en lin qui va avec un panama et des imitations ray-ban… Fait bouillant dans ce refregirium! Oh Putain ! Révélation de dernière minute ! Dans le bus ! Et c’est pour ça que le bus, c’est le purgatoire et pas le paradis ! Je regarde les autres… Les autres ! Il y a que des vieux ! Impossible qu’on aille tous au même endroit ! Sinon c’est pas le paradis ! Et puis c’est quoi cet accent? Un type qui n’a pas de col en V me dit que j’ai un trou dans mon chandail. Chandail maintenant ?! A prévoir que le purgatoire serait rempli de gens clairvoyants… Ne m’en parle pas, je lui dis… La couturière est partie avec les gosses et toutes mes économies…  Le type me toise sans aucune expression…

Arrêt demandé !

Coup de cul! Je tombe directement sur une voiture payante … Nickel Angel … un long noir ébène très élégant dans un costume bleu marine de l’aviation, avec des galons dorés sur la manche droite, sur l’épaule et un aigle sur le képi, le pilote. Il écoute du Frank Sinatra, New-York, New York, New York. Nous faisons un petit tour sans qu’il me demande où je vais… Nous errons… Normal! Amis de la calembour, bonjour! Nous airons! Waw, grande forme! Jet lag:1; Thom:0… Je lui dis que son taxi est très bien entretenu… La chanson s’arrête. Il me demande où je vais… C’est dans l’autre sens… Normal! Je le prie de me déposer un peu avant… Et on enchaîne avec du funk… Il donne de l’épaule et moi aussi, il me chèque dans le rétro. On danse d’une épaule comme ça pendant deux minutes… Je sais qu’en bon St-Pierre, il va bientôt me poser la question du paradis… : Vous venez d’arriver? Eh ben, pas Saint-Pierre pour rien… Français? Pardon? Non! belge! Ah presque alors! Euh non! D’habitude, je les reconnais plutôt bien. Tenez! Prenez celui-là! Lui? Oui! Français à tous les coups! Jamais! (Thomas Cock. Vices: les femmes, le jeu… Résultat: Pari avec un taximan/aviateur! Enjeu: la course! )Voyez l’insigne Mercedez?! Je l’utilise comme viseur! Ah! Chouette! Le pilote fonce sur le piéton… tout va bien… à un pouce du mec, il donne un grand coup de volant! Pour l’éviter, le con! Un pari, c’est un pari! J’ouvre la porte et chope le mec sur le flan! Tabernacle! qu’il gueule! Mon premier Tabernacle… et quinze dollars!

Je l’aurais fait pour rien…

Il me Drop, deux cents mètres avant.

Quand, j’étais petit, je sortais toujours deux cents mètres avant. Du bus… du tram… Peu importe ! Il me dit que c’est à l’autre bout de la ruelle… Je le paye. sors mes valises et traverse chargé comme une mule une ruelle avec des escaliers en fer suspendus. Le genre de ruelle où il doit y avoir de la Spidergirl… Note pour plus tard, imaginer un remake de la scène du baiser... Drôle de Karma, aujourd’hui. Un chat noir sceptique. Et ceci!

Ca va alors…